Interview avec Agnieszka de D44 Architecture : « Notre objectif : produire et consommer durable »

20 septembre, 2021Retour

Cette semaine c’est la semaine européenne des objectifs de développement durable. Nous en avons profité pour nous entretenir à ce sujet avec Agnieszka, fondatrice de D44, un bureau d’architecture installé à Greenbizz.

Greenbizz : Quel est l’objectif de développement durable que D44 poursuit au quotidien ? 

Agnieszka : D44 architecture ne poursuit pas qu’un seul objectif, nos valeurs et notre mission englobent différents objectifs comme l’objectif 11 « villes et communautés durables », ainsi que l’objectif 7 « énergie propre et d’un coût abordable » mais l’objectif qui nous tient tout particulièrement à cœur est l’objectif 12 « production et consommation durable ».

On estime que les déchets de construction constituent 30% de l’ensemble des déchets produits en région Bruxelloise[1]. C’est énorme !

Depuis toujours D44 veille à réduire au minimum les matériaux que nous utilisons sur nos chantiers et à travailler avec des produits recyclables. Dès l’élaboration du projet nous veillons à penser à limiter les déchets futurs et à leur possible réemploi lors d’une déconstruction.

D’autre part nous restons à l’affut des nouvelles avancées dans le domaine de l’écoconstruction afin de proposer à nos clients des façons innovantes de réduire l’empreinte écologique du bâtiment.

Nous sommes pleins d’idées, innovants et toujours à l’écoute des besoins des clients. Très axé non seulement sur l’esthétique générale mais aussi sur la fonctionnalité du design et l’efficacité de l’espace utilisé. Nous nous efforçons de concevoir une architecture modulaire qui s’adapte aux besoins changeants des utilisateurs du projet.

G : Avez-vous un projet emblématique à ce sujet ?

A : Oui à Laeken, près de Bockstael, nous avons rénové un dépôt en trois lofts les plus autonomes possible d’un point de vue énergétique en réduisant nos déchets au maximum. Nous avons utilisé le strict minimum de câble, nous n’avons pas utilisé d’enduit, etc. Nous avons également fait en sorte qu’ils soient faciles à démonter si nécessaire. Ce projet sera d’ailleurs ouvert aux visites le 11 novembre 2021.

G : Selon toi à quoi devrait ressembler la ville de demain ?

A : La ville idéale selon moi est une ville dans laquelle les habitants sont regroupés en petits quartiers autonomes avec tous les services essentiels et des espaces verts à proximité. Cela permet de créer une vraie vie de quartier et de limiter les déplacements inutiles et donc diminuer la pollution.

G : Quels sont les futurs défis dans le domaine de l’écoconstruction ?

A : Beaucoup de choses doivent encore être faites pour améliorer ce domaine. J’en citerai trois qui sont essentielles pour moi.

Premièrement, le problème de l’isolation. Il n’existe pas encore d’isolant qui réponde aux normes écologiques et qui soit utilisable en Belgique dû à l’humidité du climat.

Ensuite le problème du recyclage des panneaux solaires.

Enfin, il est pour moi essentiel de s’inspirer des techniques et matériaux anciens, parfois oubliés et souvent bien plus écologiques que ceux que nous utilisons aujourd’hui ; et de former des personnes à leur utilisation.

G : En cinq mots : pourquoi as-tu choisi de t’installer à Greenbizz

A : Soutien, connexion avec d’autres sociétés, proximité, parking vélo et facilité d’accès.

 

 

[1] NDLR : Voir à ce sujet : https://environnement.brussels/lenvironnement-etat-des-lieux/en-detail/dechets/dechets-de-construction-et-de-demolition

 

Share

Rejoignez-nous

Envoyez une demande